Soumettre un article Soumettre un article

Tel un mythe auquel on n’a nulle envie de croire, le mariage des enfants est une chose improbable. Comment une personne sensée pourrait-elle prendre pour épouse quelqu’un qui a l’âge de ses petits fils et filles ?Pourtant, au Bénin, en Afrique et un peu partout dans le monde, c’est une vérité et une triste réalité que continuent d’expérimenter nombre de jeunes filles. Contre leur gré et dans le je-m’en-foutisme total de tout ce qu’elles conçoivent comme « rêves pour leur avenir», nombreuses sont...


Au Bénin, certains enfants, nouveaux-nés surtout et en l’occurrence ceux originaires du nord sont souvent sujets à des pratiques traditionnelles assassines dont la finalité s’avère être leur condamnation à mort ! Dans toute la région Baatonu, par exemple, précisément, dans les départements de Borgou, d'Alibori et d'Atacora, ce phénomène qui cloue les enfants au pilori, est consacré et défendu par la tradition, les us et coutumes de ces peuples. En effet, la tradition des peuples Ba...


L’univers est assimilable à un jardin Dont la splendeur des fleurs en fin D’éclosion, génère du bon vivre. Dans cet univers peuvent survivre, Des gens pour qui, je cite, « rien n’est vain Quand subsiste une raison de combattre ». Fin De citation. Dans ma précieuse vie, j’ai décidé De porter le flambeau de l’excellence. Penser, Oser, Innover, sont les verbes que je m’ingénie A conjuguer chaque jour passé en cette vie. J’aspire, en effet, à beaucoup de chose...


Amour, beau mot. Auteur de nombre maux. Bientôt, c’est ta fête. Fête que dans ce monde beaucoup célèbrent. Et chantent sans grande connaissance de sa signification. Signification que je révélerai après la présentation d’une sorte de scène que joue plus d’un au dit jour de l’amour. -Garçon: Salut bébé. Comment tu vas? -Fille: Très bien merci. -G: Tu sais, je t’aime éperdument et même à la folie. -F: Oh! Moi encore plus… -G : (il commence à se gratter la tête) Prouve-mo...


Il n’est pas surprenant de remarquer que plus d’un traîne au bord des lèvres, sans ambigüité aucune, la célèbre phrase « l’argent ne fait pas le bonheur » ou bien encore « je peux bien vivre sans l’argent et survivre ». Mais, cela est une vérité ou une contre-vérité? Le métal blanc est-il indispensable à l’âge d’or de l’Homme? Peut-on concevoir que l’homme contemporain parvienne au bonheur inouï sans avoir un sou de recours au pognon? Dans cette vie, quand vous n’avez pas l’a...


L’ignorance est pour plus d’un le chemin qui mène droit à la fatalité. Nous vivons des choses sans vraiment savoir pourquoi. Les malheurs auxquels nous sommes sujets, nous les aurions évités si nous avions au préalable déterminé leurs causes. Chaque jour que nous nous réveillons, des cas de décès nous parviennent sans que nous ne cernions la cause de ces morts. La mort! Eternelle ennemie de l’homme. Perfide. Cruelle et impitoyable. Elle utilise maintes méthodes pour nous ôter la vi...


Lettre ouverte aux présidentiables béninois.

Publié no picture Emmanuel Ganse

no picture Emmanuel Ganse
Inscrit le 1 juin 2015
  • 13 Articles

Hommes au coeur noble et soucieux de l’avenir de ce pays, je vous témoigne mes respects. Nombreux êtes-vous à postuler pour le poste de Président de la République. A convoiter, comme à l’Académie française, un fauteuil. Sauf que le vôtre est le plus convoité. Comme la nature a voulu qu’il n’y ait qu’un seul Dieu, à lui tout honneur et toute gloire, un seul parmi vous occupera ce fauteuil. Mais, avant cela vous irez tous en campagne électorale. L’opportunité pour les citoyens d’opér...


Jeunes, saviez-vous qu’il n’existe point de différence entre nous? Que nous soyons issus de familles riches ou pauvres, nous avons tous les mêmes chances de réussite. Et cette réussite dépend de notre unité. Notre voix n’est plus une, aujourd’hui. Nous nous battons les uns contre les autres juste pour défendre nos intérêts personnels. Nous acceptons être divisés par les hommes politiques. Ils nous utilisent à leurs fins au cours des campagnes de prise de pouvoir. Après quoi, ils no...


Pour certains, voyager est la plus grande des passions. D’autres soutiennent plutôt la contemplation des tableaux d’art. Mais moi, je fais mienne cette sublime passion du lecteur dévoreur de romans. Quand je me complais à dévorer des yeux les romans alignés dans le rayon des bibliothèques, j’ai du mal à ronger mon frein. Je palpite. Mes nerfs se crispent. Alors, je m’empresse d’en prendre un. Le toucher. L’admirer pour, subséquemment, contempler la première de couverture. Je l’ouvr...


montrer plus
  • Emmanuel Ganse


    Inscrit le 1 juin 2015


    13 Articles